Foie gras cuit au sel

Les fêtes arrivent je le lance dans tout un tas de préparations pour Noël. Cela fait des années que je fais moi-même mon foie gras. D’habitude je le prépare mi-cuit, cette année j’ai décidé de le tenter au sel et… C’est tellement simple ! Je recommande cette cuisson inratable pour tous les débutants ! 

Il va vous falloir :

1 foie gras de canard ou d’oie de bonne qualité 

500g de gras de canard ou d’oie

1kg de gros sel (de préférence non traité)

De quoi l’assaisonner à votre goût.

Pour moi sel poivre et piment de Cayenne. Vous pouvez rajouter une cuillère à soupe d’alcool type Porto ou Armagnac. 

Laissez reposer votre foie gras 1h en dehors du frigo afin de pouvoir le dénerver plus facilement, cette opération est la plus pénible de la recette ! 

Ouvrez bien les lobes dénervez et assaisonnez très largement de sel et de poivre votre foie, j’ai eu la main légère par peur que la cuisson au sel ne lui en apportez trop mais pas du tout, et le mien est un peu fade. N’hésitez pas à le rendre noir de poivre.

Prenez une grande feuille de film étirable (plus large que votre foie) et faites une jolie ballotine. Il vous suffit de bien resserrer votre foie et de l’enrouler dedans, puis de prendre chaque côté et de le faire rouler sur lui-meme plusieurs fois sur votre plan de travail jusqu’à ce que la ballotine soit très serrée. 

Préparez votre étamine ou un linge fin propre et non parfumé, retirez votre film étirable et enroulez votre foie dedans tout en serrant bien, liez avec du fil de cuisson de chaque côté. Prenez un contenant le plus proche de la taille de votre foie (moi c’était un moule à cake), couvrez le fond de sel et posez votre ballotine dessus, recouvrez de sel. Laissez le tout 48h au réfrigérateur. 

Au bout de 48h :

Faites fondre la graisse ans une casserole à feu doux, couvrez le fond de votre terrine et laissez refroidir. Sortez le foie du sel, coupez l’entame et posez le dans votre terrine, recouvrez de graisse. Laissez maturer 2 à 3 semaines au réfrigérateur.

Vous noterez l’air très intéressé de les chiens sur la photo ci-dessus !

Servez-le par exemple avec un pain d’épices et un chutney de figues ou un confit d’oignons, soyez le à l’avance afin qu’il soit a température et non froid, son goût est bien meilleur. Bientôt la recette du pain d’épices…

Magret séché

Comme je l’ai déjà dit, cette recette est d’une simplicité effarante et je remercie mon voisin de me l’avoir fait partager. Sur Internet on trouve des recettes qui donnent 24h de salaison, d’autres qui varient le temps de séchage entre 24h et 3 semaines. Mon voisin le sale 48h et le fait sécher 3 semaines. Trouvant son magret un poil trop salé, j’ai réduit de 12h le temps de salage le ramenant à 36h, vous aurez mon impression dans 2 semaines !

Ingrédients :

1 beau magret (essayez de l’acheter chez le boucher plutôt qu’en supermarché !)

1kg de sel

Poivre de qualité

Un récipient de la taille du magret et un peu plus haut.

Couvrez le fond du récipient de sel, posez votre magret côté peau et recouvrez-le de sel. Laissez reposer 36h au réfrigérateur.

Sortez votre magret du sel, passez-le sous l’eau et séchez-le avec du papier absorbant.

Couvrez entièrement et uniformément de poivre chaque face de votre magret, et mettez-le dans un linge propre (non parfumé par la lessive de préférence !). Oubliez-le 3 semaines dans votre frigo, posé sur une assiette avec deux couteaux en dessous pour que le fond du magret s’aère. 
Passez de bonnes fêtes !!

Pour ma part j’ai fait 2 magrets, avec deux poivres différents, du poivre long et du poivre Penja blanc, que j’avais acheté sur le site l’Etal des Épices, que je recommande !

Blinis maison

​D’habitude je les achète, en bonne ignorante que j’étais, de la facilité de réalisation des blinis ! Pourquoi payer si cher pour une pâte à crêpes améliorée ? J’ai trouvé cette recette sur marmitton, qui annonçait 4h de repos de pâte, j’en ai laissé qu’une faute de temps, c’était largement suffisant !! Je vous laisse profiter de cette recette et la déguster simplement avec un peu de crème fraîche et de saumon fumé, comme des russes avec qui j’avais travaillé me l’avait fait découvrir. Maintenant pour ma part c’est truite fumée élevée et produite en France, beaucoup moins controversée quant à leur mode d’élevage ou de pêche, ainsi qu’à la pollution que le saumon peut subir.

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de repos : 1 heure
Temps de cuisson : 5 minutes

 

    Ingrédients pour 6 à 10 blinis moyens :
    – 150 g de farine
    – 2 oeufs
    – 10 g de levure de boulanger
    – 20 cl de lait à température ambiante
    – sel
    – beurre

Préparation de la recette : 

Mélanger la levure et le lait. Laisser reposer 5 min.

Faire un puits avec la farine et déposer au milieu, la levure et les jaunes d’oeufs.

Bien mélanger en ajoutant progressivement le lait.
Laisser reposer pendant 1h.

Monter les blancs en neige avec une pointe de sel et les incorporer délicatement.

Cuire chaque blinis dans une petite poêle beurrée à feu doux à moyen. Idéal en apéritif avec le saumon pendant les fêtes !

Magret séché ! Bientôt sur le blog !

C’est mon voisin qui m’a fait découvrir l’incroyable facilité de la réaliser soi-même (ainsi que l’incroyable économie !) Un magret séché se vend au alentours de 40€ le kilo, pour une qualité honorable. Pour ma part j’ai acheté deux magrets fais, à 19€ le kilo au marché producteur, il faut savoir qu’en période de fêtes le magret coûte plus cher. Celui-ci est bio et excellent en goût, je sais que je ne me trompe pas sur la qualité. On en trouve en supermarché entre 12 et 20€ le kilo évidemment le prix est aussi question de qualité, mais si vous avez l’occasion de le sélectionner chez un producteur, n’hésitez pas, vous verrez la différence !!

Cette réalisation est d’une simplicité folle, et vous aurez la recette en fin de semaine pour que vous puissiez vous aussi le faire pour Noël, évidemment vous n’aurez ma photo finish que dans 3 semaines car c’est le temps de réalisation, il faudra donc juste vous contenter des photos des étapes de réalisations ! En attendant un petit aperçu de ce qui est dans mon frigo :

A bientôt !

Parmentier de boudin !

Cette recette qui se veut simplissime est plus une manière différente de voir le boudin purée qu’une réelle innovation culinaire ! Mais quand même le côté grillé et fondant du boudin est un régal !
Pour deux personnes :

2 boudins 

1 oignon

2 grosses pommes de terre

Crème

Beurre

Sel poivre

Faites revenir des oignons. Enlevez la peau du boudin et cuisez votre boudin dans un peu de beurre noisette, je fais légèrement griller un peu de boudin j’aime bien le côté croustillant par endroit qu’il ramène à la recette.

Faites cuire vos pommes de terre dans de l’eau bien salée.

Écrasez grossièrement vos pommes de terres avec votre crème de manière à faire plus un écrasé de pomme de terre qu’une purée. Le côté purée bien lisse avec du boudin manque un peu de mâche à mon goût !

Mélangez les oignons au boudin et répartissez sur le fond d’un plat, recouvrez de purée, enfournez a 220°c le temps que la purée rotisse un peu sur le dessus. Bon appétit !

Test épices : Filets de dinde Tex-Mex

Je n’ai pas résisté à l’envie de tester mes épices nouvellement commandées à l’étal des épices ! Pour l’occasion j’ai décidé de cuisiner les filets de dinde que j’avais déjà dans mon frigo, bien sur vous pouvez le faire avec du poulet ! Ces filets de dindes viennent d’un village à 10min de la maison et je sais d’avance qu’ils sont délicieux ! Cette recette va se vouloir simplissime, car d’habitude je mélange plein d’épices et autres condiments pour ma marinade, mais cette fois j’ai simplement ajouté deux cuillères à café de la préparation Tex mex dans mon huile, un peu de sel… et c’est tout. Lorsque j’ai goutté la marinade je l’ai trouvée savoureuse, suffisamment épicée et je me suis trouvée bête avec mon pot de tabasco à la main, qui est immédiatement retourné au placard ! Cet article est donc là pour vous livrer mon impression sur les épices, plus que pour vous partager une réelle recette car il n’y a rien d’extraordinaire !
Ingrédients :

4 beaux filets de dinde 

Huile d’olive

1 cc d’épices Tex Mex (Étal des épices)

Sel

Tout simplement cuits à la poêle ! 

La prochaine fois je mettrai moitié moins d’épices car j’en avais mis 2 cuillères à café mais elles sont tellement riches en goût et relevées qu’une seule cuillère aurait suffit ! Question saveur je ne suis absolument pas déçue de leur mélange Tex Mex ! La prochaine fois je testerai d’autres épices dans des recettes plus complexes mais cette semaine j’ai été un peu prise par le temps !

La jolie découverte !

En manque d’épices, j’ai décidé d’en acheter des belles, alors je me suis mise en quête d’un vendeur sur Internet qui m’avait l’air sérieux et de pas trop grande envergure, je n’aime pas les gros sites qui ressemblent à des supermarchés… J’ai découvert l’étal des épices et j’ai décidé de tester, j’ai donc fait une commande d’une trentaine d’euros d’épices en tout genre, certaines parce que je n’en avais plus, et d’autres pour les découvrir, comme la super fève tonka très à la mode en gastronomie ! Je vous livre donc ma première impression à la livraison du colis ! Un petit carton de bonne qualité emballé très soigneusement, rien que sur le carton ils me font bonne impression ! Quand j’ouvre le colis, c’est l’explosion ! Non, non, pas celle que vous croyez, l’explosion de parfums d’epices, j’en prend plein le nez c’est un délice ! Ma commande complète emballée très soigneusement dans du papier de soie, les épices dans des jolis sachets plastiques bien identifiés et petit bonus, un sachet d’épice offert accompagné d’une recette ! Que dire de plus je n’ai pas encore commencé à cuisiner que je suis déjà satisfaite ! Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils savent accrocher le client ! Alors bien sûr ce n’est qu’une première impression et je vous livrerai mon avis dans les recettes lorsque j’utiliserai les épices, mais je trouve ce site plein de sérieux et très agréable à la navigation ! Je vous livre la petite photo du colis et son contenu !

Feuilleté camembertiflette !

Petite recette rapide et qui fait son effet ! J’ai flashé dessus quand je l’ai vu circuler en vidéo sur les réseaux sociaux et je me suis dit qu’il fallait que je la tente ! C’est joli et ça fait son effet un jour frais et pluvieux, histoire de se préparer en douceur aux raclettes, tartiflettes et autres plats gras de l’hiver ! La pâte feuilletée rajoute un peu de légèreté à cette recette qui n’en a aucune !!! Mais que c’était bon !!! Désolée pour le nom de la recette mais la tentation du jeu de mot tartiflette/camembert était trop grande 🙂

Ingrédients :

1 camembert au lait cru

Lardons

1 oignon

1 pomme de terre 

1 pâte feuilletée

1 oeuf 

Faite cuire la pomme de terre. Faites dorer les oignons et les lardons.

Déroulez votre pâte feuilletée, coupez votre camembert en deux sur son épaisseur. Posez un morceau au centre de la pâte. 

Coupez la pâte en 8 parts égales autour du demi camembert. Avec un verre arrondissez les extrémités de chaque part.

Recouvrez des oignons et des lardons, puis de rondelles de pomme de terre. Couvrez du demi camembert restant. 

Recouvrez votre camembert en remontant au fur et à mesure votre pâte pour former une belle rosace. Badigeonnez d’oeuf pour que ça dore au four.

Enfournez à 180°c pendant 20 à 25 min. Attention le camembert coule un peu pendant la cuisson, pensez à protéger votre four (moi je l’ai enfourné sur une plaque et mon chéri s’est régalé du camembert gratiné !) Bon appétit !

Poulet mariné et sauce au lait de coco

J’adore le poulet mariné, c’est d’ailleurs souvent de cette manière que je le cuisine ! Vous trouverez dans cette marinade une épice que j’ai découvert grâce à une amie qui m’en a ramené du Sri Lanka, le fenugrec. Je trouve qu’elle se marie parfaitement avec le poulet ! Je vous rassure vous en trouverez facilement, surtout sur Internet.

Pour la marinade :

Huile d’olive,

Sauce soja,

Sauce yakitori,

Gingembre confit,

Fenugrec, 

Cumin,

Tabasco

Pour les proportions je vous laisse doser, chacun ses goûts, le tout est d’avoir un peu d’acidité avec le gingembre, et un peu de douceur avec la sauce yakitori (vous pouvez aussi la remplacer par du miel), le tour enrobé dans un bel équilibre d’épices. Je laisse mariner le poulet dans un sachet plastique toute l’après-midi. L’intérêt du sachet plastique c’est qu’il n’y a pas besoin de mettre des litres de marinade, et qu’une fois fermé on peut le remuer à plusieurs reprises dans l’après-midi pour bien répartir la marinade. 

Saisissez votre poulet dans une sauteuse et recouvrez de lait de coco, laissez mijoter 1h à feu doux. Servez avec un peu de riz safrané !