Cake à l’ail des ours et aux noix (sans gluten, sans laitages)

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas fait de cake salé, et bien je ne suis vraiment pas déçue de celui-ci ! Vous pouvez utiliser de l’ail des ours frais, un pesto, ou comme ici, de l’ail des ours infusé dans de l’huile d’olive (idéal pour parfumer l’huile et conserver l’ail des ours !!).

Ingrédients :

100g de farine de riz complet

100g de farine de pois chiches

3 oeufs

10cl de lait végétal

10cl d’huile (ici un peu moins, 8cl, car les feuilles d’ail étaient bien imbibées d’huile)

12 noix de Grenoble

100g environ d’ail des ours

1 pincée de sel

1 cac de bicarbonate alimentaire

1 cas de vinaigre de cidre.

Préchauffez le four à 150°c. Mélangez dans l’ordre les farines, le sel, les œufs, le lait végétal, l’huile et l’ail des ours, ajoutez des petits morceaux de noix.

Enfournez pour 50min.

Degustez tiède ou froid à votre contenance. Je vous préviens ce cake est hautement addictif ! Bon appétit…

Publicités

Cake à l’ail des ours et aux noix (sans gluten, sans laitages)

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas fait de cake salé, et bien je ne suis vraiment pas déçue de celui-ci ! Vous pouvez utiliser de l’ail des ours frais, un pesto, ou comme ici, de l’ail des ours infusé dans de l’huile d’olive (idéal pour parfumer l’huile et conserver l’ail des ours !!).

Ingrédients :

100g de farine de riz complet

100g de farine de pois chiches

3 oeufs

10cl de lait végétal

10cl d’huile (ici un peu moins, 8cl, car les feuilles d’ail étaient bien imbibées d’huile)

12 noix de Grenoble

100g environ d’ail des ours

1 pincée de sel

1 cac de bicarbonate alimentaire

1 cas de vinaigre de cidre.

Préchauffez le four à 150°c. Mélangez dans l’ordre les farines, le sel, les œufs, le lait végétal, l’huile et l’ail des ours, ajoutez des petits morceaux de noix.

Enfournez pour 50min.

Degustez tiède ou froid à votre contenance. Je vous préviens ce cake est hautement addictif ! Bon appétit…

Cake à l’ail des ours et aux noix (sans gluten, sans laitages)

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas fait de cake salé, et bien je ne suis vraiment pas déçue de celui-ci ! Vous pouvez utiliser de l’ail des ours frais, un pesto, ou comme ici, de l’ail des ours infusé dans de l’huile d’olive (idéal pour parfumer l’huile et conserver l’ail des ours !!).

Lire la suite

Mousse au chocolat à la cannelle et coco

Une petite envie de mousse au chocolat m’est passée par la tête ! Ça fait bien longtemps que je n’en avais pas fait ! J’avais déjà publié une mousse au chocolat et piment, j’y ai apporté un petit truc en plus, car je la trouvais un poil compacte, cette fois, elle est juste parfaite à mon goût !

Pour changer du piment, pour aromatiser, j’ai mis de la canelle, mais vous pouvez y mettre l’épice de votre choix ou la laisser nature !

Lire la suite

Ricotta végétale au lait de soja

Un an et demi que j’ai retiré les produits laitiers de mon quotidien, et j’avoue que le fromage me manque toujours un peu. J’ai enfin trouvé mon bonheur (et celui de mon chéri qui pour une fois valide totalement la recette, fait rarissime !) avec cette recette trouvée sur antigone21, et en plus ça se fait en moins d’une heure top chrono, l’attente en moins ça ne vous coûtera que 10min de travail, vaisselle comprise !

Vous pouvez l’aromatiser à votre convenance, ici je l’ai fait à l’aïl et aux herbes de Provence. J’ai aussi rajouté après coup, de l’aïl des ours lacto fermenté ça allait également très bien avec !

Lire la suite

Cassoulet au confit de canard à ma façon

Tout le monde dans le Languedoc se disputant les recettes originales, j’ai décidé de le faire à ma manière… Et toc !

J’ai donc pris surtout les ingrédients en fonction de ce dont disposait mon boucher 😊 idéalement, la veille vous réaliserez un bouillon avec les couennes, le lard et les aromates, mais je n’ai pas eu le temps, du coup, j’ai légèrement modifié la technique à ma sauce (comme d’hab !).

Ingrédients pour 8 personnes ou 4 gourmands :

4 cuisses de canard confites (vous separerez la cuisse et le dessous de cuisse)

2 tranches de lard salé

200g de couenne de porc

5 à 6 gros morceaux de poitrine d’agneau

1 saucisson à l’ail (fait par mon boucher)

1kg de petits Haricot blancs

2 oignons

4 gousses d’ail

12 clous de girofle à piquer dans l’ail

6 feuilles de laurier

Herbes de Provence

Poivre

La veille, mettez à tremper les haricots. Si vous avez le temps, réalisez un bouillon pendant 1h30 avec la couenne, le lard, un oignon piqué de girofle, de l’ail, les herbes de Provence et le laurier, sortez votre viande et réservez la pour le lendemain. Sinon passez directement à l’étape suivante comme moi.

Égouttez les haricots et mettez les à cuire dans l’eau bouillante.

Tranchez les oignons en lamelles.

Faites fondre le confit de canard, séparez les cuisses et les dessous de cuisses et réservez les. Récupérez l’excédent de gras (que vous utiliserez dans d’autres recettes) en laissant un fond dans la poêle pour faire revenir les pièces de viande. Coupez votre saucisson à l’ail en rondelles. Mettez à chauffer à feu vif votre poêle et faites revenir votre couenne et votre lard avec une pincée d’herbes de Provence, sortez-les et réservez-les. Faites revenir l’agneau et le saucisson rajoutez si nécessaire une pincée d’herbes de Provence, réservez. Faites revenir rapidement les oignons. Réservez. Réservez aussi votre graisse de cuisson.

Si vous aviez réalisé le bouillon c’est le moment de décoller les sucs avec une à deux louches de bouillon, sinon décollez-les à l’eau et gardez les précieusement.

Commencez à disposer votre couenne et votre lard au fond des cassoles et ajoutez par dessus viande et saucisson à l’ail. Coupez la cuisson des haricots et égouttez-les, disposez une fine couche de haricots, ajoutez le canard confit et couvrez avec le reste de haricots, les oignons, l’ail (ici je l’ai piqué de girofle), et couvrez d’eau et des sucs et graisse de cuisson. Enfournez dans un four à 180 degrés pour 5h. Quand une croute commence à se former en surface, au bout d’1h30 de cuisson, cassez-la et enfoncez la dans votre cassoulet, continuez ainsi toutes les 1/2h environ jusqu’à la fin de la cuisson.

Servez bien chaud.

Vous pouvez aussi le réserver jusqu’au lendemain et le remettre à chauffer 1/2h avant de servir, il sera encore meilleur.

Pour information, pour les personnes suivant l’alimentation seignalet ou une alimentation anti-inflammatoire, si vos viandes sont de qualité, il n’y a aucun aliment inflammatoire dans la recette, les défauts de ce genre de recette d’un point de vue anti-inflammatoire sont la cuisson forte et l’absence de légumes.

Rôti de dinde à basse température

Vous voulez du moelleux, du juteux, vous allez être servis ! J’adore cuire mes viandes à basse température ! Il vous faudra un thermomètre de cuisson, ça ne coûte pas bien cher, j’avais payé le mien 10 euros dans un bazar à l’époque, il fonctionne d’enfer. Sur des sites genre Amazon vous en avez également au même prix.

Pour que ma viande soit anti inflammatoire, je ne la fais pas dorer à la poêle avant, le doré étant une réaction de maillard, certes très bon mais inflammatoire. Mais si vous lui voulez une jolie coloration, il vous suffira de saisir rapidement votre rôti de chaque côté avant de l’enfourner !

J’ai assaisonné cette dinde avec le pesto d’ail des ours que je vous vais présenté il y a quelques semaines et un peu de laurier, mais vous pouvez y piquer quelques morceaux d’ail et y mettre des herbes aromatiques c’est tout aussi bon.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à vous armer de patience, la cuisson basse température c’est looooong, très long… Je vous recommande donc de sortir votre rôti du frigo 6 à 12h avant histoire qu’il soit déjà à température ambiante (vous gagnerez ainsi quelques heures de cuisson). Comptez environ 3-4h pour un rôti d’un kilo bien que ce soit la sonde qui vous dira quand il sera cuit !

Ingrédients :

Un rôti de dinde d’environ 1kg

2-3 cas de pesto d’ail des ours

4 feuilles de laurier

Un peu d’eau

Sortez votre rôti du frigo quelques heures avant afin d’écourter la cuisson.

Préchauffez votre four à 85 degrés. Préparez votre rôti en étalant soigneusement le pesto d’ail des ours sur votre rôti et en glissant quelques feuilles de laurier entre les élastiques.

Mettez votre rôti dans un petit plat allant au four sur un petit fond d’eau histoire de conserver un peu d’humidité autour.

Programmez votre sonde pour qu’elle sonne à 64 degrés.

Piquez votre sonde dans le centre du rôti afin d’avoir la température à cœur. Enfournez et allez vaquer à vos occupation, vous avez du temps devant vous !

Lorsque vous sortirez votre rôti du four, il sera rosé à cœur. Devez sur des assiettes bien chaudes pour éviter que le rôti ne refroidisse trop vite. Bonne dégustation !

Marbré cuit vapeur (sans gluten)

Ah doux souvenir d’enfance le marbré, voici une recette d’un super. Marbré bien moelleux, et cuit vapeur s’il vous plaît !

Encore une recette de la super Lyssa, qui ravit toujours autant mes papilles. J’y ai rajouté une petite touche en y incorporant de la fève de tonka pour parfumer la pâte, et un petit yaourt en plus pour la pâte au chocolat car ayant mis pas mal de poudre de cacao, ma pâte était trop sèche !

Ingrédients :

3 yaourts végétaux

6 œufs

3 pots de farine de riz

3 pots de poudre d’amandes

1 pot de ghee (beurre clarifié) fondu ou d’huile végétale + un peu pour le moule.

1 pot de rapadura (ou plus pour les becs sucrés !)

1 cac de bicarbonate

1 cac de vinaigre de cidre

1/2 fève de tonka râpée

1/2 pot de poudre de cacao amer

Mélangez tous les ingrédients sauf le cacao et 1 pot de yaourt. Séparez la pâte en 2 parts et ajoutez un demi pot de cacao amer, normalement la pâte épaissi beaucoup, ajoutez y du yaourt jusqu à ce qu’elle reprenne la même consistance que l’autre.

J’ai huilé mon moule avec de l’huile de coco (car plus de ghee), facile à manipuler car souvent dure, elle s’étale comme du beurre sur les parroies du moule.

Étalez vos pâtes en fines couches successives, avec la maryse j’ai piqué la pâte en 3-4 endroits pour faire des vagues.

J’ai mis dans un moule en verre borrsyllicate (pyrex) dans mon couscoussier pendant environ 40 minutes à feu moyen à fort. Pour vérifier s’il est bien cuit, piquez le centre, si la lame ressort sèche il est cuit. Si elle est à peine marquée, il vous suffira d’éteindre le feu et de la laisser à couvert encore quelques minutes. Je l’ai cuit la veille, et je l’ai laissé refroidir entièrement dans le couscoussier, l’avantage de la vapeur c’est que cela craint moins la surcuisson et le gâteau est ultra moelleux. Je referais plus souvent ce mode de cuisson !